La FTQ et la CSN unissent leurs efforts sur la Côte-Nord

Mobilité de la main-d'œuvre dans la construction

Baie-Comeau, le 27 juin 2013 – Les représentants de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) de la Côte-Nord unissent leurs efforts dans le dossier de la construction pour améliorer la situation de la mobilité de la main-d’œuvre.

« Depuis déjà plusieurs années, nous sommes à pied d’œuvre pour nous assurer que ce soit d’abord et avant tout les travailleurs de notre région qui soient priorisés sur nos chantiers, notamment celui de la Romaine. Malheureusement, force est de constater que les résultats ne sont pas à la hauteur de nos attentes », déplore Bertrand Méthot, conseiller régional de la FTQ sur la Côte-Nord.

Pour les deux représentants syndicaux de la FTQ et de la CSN, il est tout à fait inconcevable qu’on retrouve d’abord et en majorité des travailleurs venant de l’extérieur alors que la main-d’œuvre disponible de la région se retrouve sur l’assurance-emploi. « Certains de nos travailleurs se ramassent carrément sur l’assistance sociale, car ils n’ont pas le nombre d’heures requises pour obtenir de l’assurance-emploi », s’insurge Guillaume Tremblay de la CSN.

Les représentants syndicaux interpellent les deux députés de la région, monsieur Marjolain Dufour et madame Lorraine Richard afin qu’ils organisent une rencontre dans les plus brefs délais avec la ministre du Travail, madame Agnès Maltais pour discuter de ce dossier qui fait l’unanimité d’abord auprès des travailleurs, des élus et des décideurs socioéconomiques de la région.