Thème: Uncategorized
2014.11.25

Le gouvernement doit se mettre en mode urgence dans le dossier Mine Arnaud

Sept-Îles, le 25 novembre 2014. – Le Conseil régional FTQ Sept-Îles et Côte-Nord et le syndicat des Métallos pressent le gouvernement du Québec d’agir rapidement pour l’emploi dans la région. Alors que la minière Cliffs Natural Resources vient d’annoncer la fermeture de sa mine de fer du lac Bloom près de Fermont et la perte de 600 bons emplois dans la région, il est urgent que le gouvernement accélère les démarches pour la mise en place de toutes les conditions nécessaires à la construction du projet de Mine Arnaud. « Qu’il y ait des conditions comme dans tous les projets miniers, on est d’accord avec ça, mais il ne faut pas oublier qu’au bout du compte, il y a des centaines d’emplois en jeu, des centaines de familles dont la survie dépend de la rapidité à laquelle ces conditions sont mises en place », explique le conseiller régional de la FTQ pour la Côte-Nord, Bertrand Méthot. « Les travailleurs et les travailleuses du secteur minier souhaiteraient que le gouvernement du Québec se mette en mode urgence sur le dossier de la Mine Arnaud », ajoute le coordonnateur régional du syndicat des Métallos, Dominic Lemieux. « La baisse des cours du fer fait mal à notre économie régionale, c’est le temps d’offrir d’autres débouchés d’emploi et de développement économique, c’est le temps d’accélérer les choses à Québec », conclut M. Lemieux. Au cours de l’année, l’économie de la Côte-Nord a encaissé plusieurs coups durs, dont la fermeture de la mine de fer Scully dont dépendaient une centaine d’emplois à Sept-Îles affectés au transbordement du fer. Les deux organisations voient dans le projet Mine Arnaud des possibilités de diversification économique pour la région de Sept-Îles. Cela dit, il importe que le développement minier se fasse dans le respect de l’environnement et des communautés. C’est pourquoi l’exercice du BAPE doit être rapidement mené à sa conclusion afin que le projet voie le jour dans le respect des principes de développement durable. Lire la suite

2014.11.17

Un accueil bruyant pour le ministre Bolduc

Ce dimanche, plus de 150 travailleuses et travailleurs sont venus rendre visite au ministre Bolduc, qui était de passage dans la région pour participer à un 5 à 7 organisé par la chambre de commerce à Baie-Comeau. Une rencontre a également eu lieu entre le ministre et les représentants des travailleurs et travailleuses des syndicats de la FTQ (Unifor et SCFP) et de la CSN ainsi que des groupes populaires. Ces derniers ont fait entendre leurs très grandes inquiétudes face aux mesures d’austérité mises en place par le gouvernement de Philippe Couillard. « Que ce soit dans la gestion de la forêt, dans les régimes de retraite, les services de santé, de garde à la petite enfance, dans les services sociaux, CLD, CRÉ, etc., les annonces des dernières semaines créent des secousses importantes dans nos régions. Le gouvernement est en train de briser le tissu social de la région et nuit à son développement », ont expliqué les leaders syndicaux. Lire la suite

2014.11.06

« Ensemble pour un monde plus juste »

L’année 2014-2015 s’annonce bien remplie pour la FTQ, ses syndicats affiliés et ses conseils régionaux! Une année qui sera particulièrement colorée par la campagne Ensemble pour un monde plus juste mise de l’avant à la suite du dernier Congrès de la FTQ. Dans le cadre de cette campagne, la FTQ vient à la rencontre de ses membres pour renouveler le contact avec elles et avec eux. Elle veut le faire d’abord avec les membres, mais aussi avec la société en général. La FTQ vient dialoguer et nous mobiliser, tous et toutes ensemble, afin de freiner la montée de la droite, répondre à son discours trop souvent démagogique et à ses attaques virulentes contre nos acquis sociaux et nos conditions de vie et de travail, tant au fédéral qu’au provincial. La FTQ entend promouvoir la pertinence du mouvement syndical et nous redonner la fierté d’être syndiqués. Elle mise sur la force des membres FTQ pour remporter cette bataille! Le secrétaire général de la FTQ, le confrère Serge Cadieux, et des membres de la direction seront dans notre région le 1er décembre prochain. Voici les coordonnées de la rencontre :

Lundi, 1er décembre 2014 à 17 heures Hôtel Le Manoir (8, avenue Cabot, Baie-Comeau)
Lire la suite

2014.10.24

L’austérité libérale dévitalise la Côte-Nord

Baie-Comeau, le 24 octobre 2014. Des organisations nord-côtières unissent leurs voix pour dénoncer l’impact dévastateur des coupes et des réorganisations libérales sur l’offre de services publics, les programmes sociaux, l’emploi, l’économie et la représentation régionale. Perte d’emplois et diminution de services Même si le ministre Barrette veut nous rassurer en nous disant que la fusion des CSSS et l’abolition de l’Agence de la santé et des services sociaux ne créeront pas de perte d’emplois, les compressions budgétaires de plus de 4 M$ dans le secteur de la santé et des services sociaux de la Côte-Nord et les compressions massives imposées aux commissions scolaires vont assurément entraîner des pertes d’emplois dès cette année et le pire reste à venir. Lire la suite

2014.06.18

Mobilisation pour l’emploi sur la Côte-Nord

Baie-Comeau, le 18 juin 2014. – Le président du Conseil central Côte-Nord – CSN, Guillaume Tremblay, et le conseiller régional de la FTQ sur la Côte-Nord, Bertrand Méthot, invitent les Nord-Côtiers à participer aux quatre manifestations qui auront lieu simultanément ce vendredi 20 juin, à 13 heures. Les rendez-vous ont été fixés à l’église de Havre-Saint-Pierre, au centre socio-récréatif de Sept-Îles, au stationnement de l’entreprise Produits forestiers Résolu à Baie-Comeau (près du parc des Pionniers) et au Motel Bar l’an 2000 de Forestville. Des discours ainsi qu’une marche de solidarité sont prévus dans le but d’appuyer les revendications de la Table régionale sur la main-d’œuvre. Nous voulons lancer un message clair au ministre du Travail, Sam Hamad, ainsi qu’au ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, sur l’importance d’agir dans ce dossier. « Nous saluons l’initiative des travailleurs qui ont organisé ces actions et qui veulent démontrer l’importance, pour eux, de pouvoir profiter de l’activité économique sur leur territoire », souligne le conseiller régional de la FTQ sur la Côte-Nord, Bertrand Méthot. « Une invitation est lancée à tous nos syndicats, à nos membres et à leur famille, peu importe le secteur d’activité dans lequel ils œuvrent. Nous souhaitons une participation massive de toute la population, car ce sont des enjeux qui la concernent au plus haut point. Il en va de la vitalité de la région », explique le président du Conseil central Côte-Nord – CSN, Guillaume Tremblay. Lire la suite

2014.06.06

Le ministre Sam Hamad doit s’engager sur des mesures concrètes

Baie-Comeau, le 6 juin 2014. – Le président du Conseil central Côte-Nord - CSN, Guillaume Tremblay, et le conseiller régional de la FTQ sur la Côte-Nord, Bertrand Méthot, saluent la création d’un comité interministériel pour soutenir l’emploi dans la région de la Côte-Nord par le gouvernement du Québec. Bien que les deux représentants syndicaux soient heureux de voir que le ministre du Travail Sam Hamad prenne acte de la problématique de la main-d’œuvre sur la Côte-Nord, ils constatent que ce nouveau comité n’a pris aucun engagement formel quant aux recommandations du rapport de la Table régionale Côte-Nord sur la main-d'œuvre dans les secteurs industriels et de la construction, afin d’arriver à des résultats concrets rapidement pour les travailleurs nord-côtiers. « Nous avons travaillé tout l’hiver sur la Table régionale afin de dresser un portrait de la situation sur la Côte-Nord et de soumettre des recommandations au ministre du Travail », mentionne Guillaume Tremblay de la CSN. « L’heure n’est plus à identifier des solutions, mais à passer à l’action », ajoute Bertrand Méthot de la FTQ. Lire la suite

2014.01.21

La FTQ salue la création d’une table régionale pour la main-d’œuvre sur la Côte-Nord

Sept-Îles, le 21 janvier 2014. − La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) salue la décision du gouvernement de mettre en place une table régionale de concertation pour la région de la Côte-Nord. « Ça fait plus de deux ans que nous demandons la création de cette table sur la mobilité de la main-d’œuvre. Il était temps que le gouvernement passe à l’action et se penche enfin sur le problème de ce qu’on appelle le fly in fly out et qui pénalise grandement l’économie régionale », a déclaré le représentant de la FTQ sur la Côte-Nord, Bertrand Méthot. « Alors que nous avons un taux de chômage élevé, il est inacceptable que nos travailleurs soient écartés des grands chantiers. La FTQ, qui revendique depuis longtemps que l’on trouve une solution à ce problème majeur, ne peut que saluer la formation de cette table de concertation. Il est urgent de trouver des solutions acceptables pour tous et nous entendons bien y apporter notre contribution », a ajouté le représentant régional. « Nous avons entendu nos membres sur l’urgence de la situation et nous comptons sur le gouvernement pour agir rapidement avec des résultats concrets », a conclu Bertrand Méthot. La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses. Lire la suite

2013.06.27

La FTQ et la CSN unissent leurs efforts sur la Côte-Nord

Baie-Comeau, le 27 juin 2013 – Les représentants de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) de la Côte-Nord unissent leurs efforts dans le dossier de la construction pour améliorer la situation de la mobilité de la main-d'œuvre. « Depuis déjà plusieurs années, nous sommes à pied d’œuvre pour nous assurer que ce soit d’abord et avant tout les travailleurs de notre région qui soient priorisés sur nos chantiers, notamment celui de la Romaine. Malheureusement, force est de constater que les résultats ne sont pas à la hauteur de nos attentes », déplore Bertrand Méthot, conseiller régional de la FTQ sur la Côte-Nord. Pour les deux représentants syndicaux de la FTQ et de la CSN, il est tout à fait inconcevable qu’on retrouve d’abord et en majorité des travailleurs venant de l’extérieur alors que la main-d'œuvre disponible de la région se retrouve sur l’assurance-emploi. « Certains de nos travailleurs se ramassent carrément sur l’assistance sociale, car ils n’ont pas le nombre d’heures requises pour obtenir de l’assurance-emploi », s’insurge Guillaume Tremblay de la CSN. Les représentants syndicaux interpellent les deux députés de la région, monsieur Marjolain Dufour et madame Lorraine Richard afin qu’ils organisent une rencontre dans les plus brefs délais avec la ministre du Travail, madame Agnès Maltais pour discuter de ce dossier qui fait l’unanimité d’abord auprès des travailleurs, des élus et des décideurs socioéconomiques de la région. Lire la suite

2012.08.28

UN MAUVAIS PROJET?

Sept-Îles, 28 août 2012 – Exaspéré par la situation, le conseiller régional FTQ sur la Côte-Nord, Bertrand Méthot, qualifie le chantier de La Romaine de « mauvais projet » « mal ficelé », qui est loin de remplir ses promesses quant à l’impact que cette initiative, « en principe majeure », aurait dû avoir sur le développement économique de la Côte-Nord. Les nombreux prête-noms dont les entreprises du Sud se servent afin de bénéficier des ristournes ne sont qu’un exemple du dérapage économique du projet. « Nous avons dénoncé à plusieurs reprises cette façon de faire tant à Hydro-Québec qu’aux instances politiques », dit Bertrand Méthot. « On se fait dire que les règles sont respectées!. … Et bien, changeons ces règles et ça presse… ». Est-ce que le reportage diffusé plus tôt par Radio-Canada fera bouger les choses? « Espérons-le, car il commence à se faire tard! » ajoute le conseiller syndical. Les travailleurs de la région sont les derniers à être embauchés et les premiers à être licenciés, alors que ses entreprises de construction de la région sont pratiquement complètement exclues du projet. Il est temps qu’Hydro-Québec et le gouvernement prennent leur responsabilité face à ceux qui ont accueilli ce projet sur leur territoire avec optimisme. Lire la suite

2012.05.08

Les dirigeants de la FTQ visitent le chantier de la Romaine

Havre-Saint-Pierre, 8 mai 2012 – Michel Arsenault et Daniel Boyer, respectivement président et secrétaire général de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) étaient de passage, hier, à Havre-Saint-Pierre afin de rencontrer les travailleurs et les travailleuses de la région. L’essentiel de leur passage dans la région a été consacré à la visite du chantier de la Romaine, une occasion en or pour s’entretenir avec eux de leurs différents métiers et d’échanger sur leurs conditions de travail. Michel Arsenault et Daniel Boyer ont été impressionnés par l’ampleur, la finesse et la complexité des travaux : « Sans complaisance, on peut dire que les véritables maîtres d’œuvre d’un tel chantier sont les travailleurs et les travailleuses. Nous les voyons comme les bâtisseurs de cathédrales de notre temps et nous ne sommes pas étonnés de savoir que le Québec bénéficie de l’une des meilleures mains-d'œuvre au monde dans ce secteur, sinon la meilleure. Cela explique en grande partie que le projet évolue conformément au temps et au budget prévus. » Lire la suite

2012.03.14

Déclenchement d’une grève à la Caisse populaire de Sept-Îles

Sept-Îles, le 14 mars 2012 - C’est sur la ligne de piquetage que la trentaine de travailleuses de la Caisse populaire de Sept-Îles continueront de rencontrer les « membres et clients ». En effet, les travailleuses, en grève depuis vendredi dernier, ont rejeté hier de façon unanime les dernières offres patronales. « Les offres patronales équivalent à une diminution du pouvoir d’achat des travailleuses. Ce n’est pas acceptable. La caisse prétend qu’elle a les mains liées par les politiques de la Fédération des caisses. Mais on sait tous que ce qui fait la force de ce mouvement, c’est précisément sa grande décentralisation et sa capacité à s’adapter aux différents milieux de vie. Les gestionnaires doivent appliquer cette logique aussi aux négociations avec leurs employées », croit le représentant syndical des Métallos, Nicolas Lapierre. Lire la suite